Veruschka le top modèle

Une femme libre.

La jeune comtesse Vera Gottliebe Anna von Lehndorff née le 14 mai 1939 à Königsberg en Prusse Orientale n’a pas passé son enfance dans de la soie comme son titre  de noblesse pourrait le présager.

1943 Vera

Elle a vécu  sa petite enfance sur le domaine  de Steinort  appartenant à sa famille depuis des siècles dans une maison de cent pièces. Le domaine fut réquisitionné par les nazis en 1941. Une cohabitation difficile s’en suivi, une aile de la maison fut mise à la disposition de la famille.

Domaine de Steinort 1930

Son père était un riche propriétaire terrien membre de la  résistance  allemande. Le comte Heinrich Graf von Lehndorff -Steinort fut condamné à mort pour avoir participé  à une tentative d’assassinat contre Hitler en 1944  Véra n’avait que 5 ans lorsqu’elle fut  déportée  en camp de concentration ainsi que sa mère la  comtesse von Gottliebe Kalnein, ces trois soeurs Marie- Eleanore l’aînée, Gabrièle et Katharina les deux plus jeunes.

Vera 1946

 Après la libération elles se retrouvèrent sans domicile. La Prusse où se trouve le domaine familial est annexée par la Russie, aucun bien ne leur sera rendu.La comtesse  que son éducation, son rang n’avait pas préparée à de telles épreuves et ses quatre filles vont connaître une existence  difficile Elles survivront dans cette Allemagne en ruine .Véra sera scolarisée dans différentes écoles à Hambourg. Elle pars étudier l’art en Italie à Florence.La jeune fille à 20 ans  beaucoup d’ambition. Son passé la pousse en avant, la future Veruschka n’est pas loin.Véra est repérée dans la rue par le célèbre photographe Ugo Mulas qui lui propose de faire  quelques clichés.

Le succès n’est pas immédiat la jeune femme est très loin des standards de l’époque, trop grande plus de 1,90, des bras trop longs,  des pieds si grands la mode des années 1960 aime les femmes précieuses, fragiles.La jeune Véra ne rentre dans aucune catégorie.

Par Johnny Moncana 1960
Par Johnny Moncana 1960
Par Johnny Moncanna 1960
1964 photo Johnny Moncada
Collaboration avec Salvatore Dali

Le mannequin prend son destin en main elle se forge une nouvelle personnalité .Grande fille blonde, mystérieuse venue du froid vêtue de noir la légende Veruschka est née.

Veruschka pose pour les plus grands photographes de mode, les artistes tel Salvatore Dali  collaborent  avec ce mannequin à l’ allure sauvage . Un physique hors norme, une forte personnalité  font qu’elle sort du lot, elle fascine. Ces défauts sont devenus des qualités.Au sommet de sa carrière elle gagne 10.000 dollars par jour et fera des dizaines de couvertures de magazines

La directrice du magazine Vogue Diana  Vreeland lui donne carte blanche pour des séries de photo qui resteront dans l’histoire de la mode

Diana Veeland directrice de Vogue
1965
1965 Richard Avedon pour Vogue
Photographe Richard Avedon 1966

 1966 le mannequin est choisi pour le film Blow-up de Michaelangelo Antonioni, elle n’a qu’une  courte scène, elle interprète son propre rôle.Le film remporte la Palme d’or à Canne.Veruska tournera dans d’autres films tout au  long  de sa vie souvent de petits rôles 

Blow-up 1966
Veruschka Vogue September 1967  photo Irving Penn
1967 Veruschka  robe Robert David Morton photo Richard Avedon

Mais c’est surtout la rencontre avec  le photographe Franco Rubartelli  qui   est déterminante  pour la carrière de Veruchka.

Muse, compagne, amante pendant  plus de 10 ans nul ne sait mieux que lui  saisir  la photogénie du mannequin.Elle rentre dans l’histoire  de la mode en 1968,  une photo de Franco Rubartelli où elle porte  la fameuse saharienne  Saint-Laurent.En 1971 un film Veruschka, poésie d’une femme  est réalisé par le photographe.

Vogue 1968 – Veruschka par Franco Rubartelli la reine Christine

Franco Rubartelli et Veruchka 1970. Photo by Pierluigi Picture Feature Service.
Vogue 1968 Photo Franco Rubartelli.
1968

 

 

1968: Veruschka et ces soeurs  Photo Franco Rubartelli.
1969 Photo Franco Rubartelli.
1970.  Franco Rubartelli pour Mary Quant
1971 pour Gucci photo Henry Clarke
1975 par Helmut Newton .

En 1975, à la suite d’une mésentente  avec la nouvelle rédactrice  du magazine Vogue, le mannequin décide de mettre fin à sa carrière.

Elle entame en 1985 une nouvelle carrière artistique dans un spectacle de peinture corporelle à New York Le rapport au corps l’intéresse, elle fait également des performances où elle est méconnaissable .

Le lévrier Afghan
Vogue Octobre 1990 photographe: Steven Meisel 
Défilé Giles Deacon 2010-2011

2013 Berlin film
Photographe Just Loomis 2017
2017 pour The Fall

Son âge n’est pas un obstacle, à l’occasion Véra redevient Veruchka défile  pour Giles Deacon le célèbre couturier AnglaisAcné studio pose pour des photos, elle reste une source d’inspiration. Véra von Lehndorff ose montrer  ce que d’autre cache  l’avancée du temps……  

 

 

 

 

 

 

.