La révolution nylon

Le nylon, une révolution dans le quotidien des femmes.

Dans des années 1920 les bas étaient courts destinés à être portés plutôt comme un sous vêtement sous des jupes longues qui se sont raccourcies par la suite.Entre deux guerres le choix est restreint la femme de la haute société peut s’offrire une paire de bas en soie, chic, douce, chaude au prix fort. La femme du peuple doit se contenter de bas en coton ou en rayonne, une soie artificielle bon marché.

C’est en l’année 1935, que Wallace Carothers chimiste de génie et ses chercheurs travaillant pour la firme Americaine Dupont de Nemours (fabriquant de poudre à canon ) découvre une nouvelle fibre chimique révolutionnaire auquelle on donne le nom de polyamide 6-6.Puis celui plus charmant de nylon un acronyme formé des initiales, des épouses de l’équipe scientifique Nancy, Yvonne, Louella, Olivia et Nina. .

Du Pont de Nemours dépose le brevet en 1939 et ainsi bouleverse à tout jamais le monde de la lingerie en se lancant dans la fabrication de bas .

Le succés est immédiat, il dépasse toutes les attentes en effet le nylon à des qualités d’élasticité, de résistance remarquable, séche vite et ne se repasse pas

La première vente a lieu un 24 octobre 1939, dans le Delaware où se trouve la maison mére de l’entreprise Dupont de Nemours  4 000 paires de bas nylon sont vendues en quelques heures.

Le 15 Mai 1940 L’Amérique toute entiére découvre la révolution nylon, c’est le nylon day les magasins sont pris d’assaut prés de 800 000 paires(les chiffres varies) sont vendues en 1 seul jour.

Lors de la dernière guerre mondiale le nylon sert à fabriquer des parachutes, des tentes, des pneus l’heure est à l’effort de guerre.

Dupont deNemours cesse de produire des bas au grand désespoir de ces dames qui recourent au systéme D

Du thé pour la couleur, un crayon pour tracer une ligne parfaite car le bas se porte alors avec une couture.

Aprés guerre des files d’attente de plus de 1600 métres sont signalées il y a même des émeutes en août 1945 date de la reprise de la fabrication .

A Pittsburgh c’est l’hystérie 40 000 femmes se battent pour 13000 paires de bas .La demande mondiale est forte des quotas doivent être imposé.

En France, Dupont de Nemours vend sa licence en 1939 les premiers bas nylon français seront commercialisés dés 1945.

La France devient le leader mondial du bas..Dés 1949 les grandes maisons de couture Dior, Patou, Chanel en vendent ceux- ci sont fait pour durer ce n’est pas un produit jetable.

Pour les réparations des ateliers de remaillage à la main fleurissent aux quatre coins des rues car l’investissement est minime, c’est Vitos qui est le grand spécialiste .

Hélas cette résistance met en péril l’activité économique du produit, les ventes stagnent. La formule originale du bas nylon est changée, afin de réduire sa solidité et de pousser les consommatrices à acheter des produits neufs.

En 1960 c’est mini mini jupe, le bas perd de son attrait au profit du collant. Mais il reste des adeptes.

Avec Mai 68 les femmes brûlent leurs sous-vêtements en signe de contestation.

Le pantalon est roi.Les  bas ne sont plus dans l’air du temps.

Et aujourd’hui me direz vous ? D’après mes observations certaines femmes en portent les trouvant plus pratiques, sensuels et économiques que les collants.La maison Cervin produit de trés beaux modèles plutôt luxueux .

Publicité Cervin France

Gerbe également la production est artisanale.

Au début du xxie siècle, la vague néo-burlesque redonne aux femmes un regain d’intêret pour le bas.

Dita von Teese