Hattie MC Daniel

1939 une actrice noire remporte l’oscar pour un second rôle

Supprimée pour contenu raciste la super production ” Autant en emporte le vent, réalisé par  Victor Fleming en 1939 de certaine plateforme en ligne.

Inimaginable pour les cinéphiles ou judicieux pour les défenseurs des droits de l’homme et des libertés.

C’est aussi oublier un peu vite que dans ce film joue Hattie MC Daniel la premiére femme afro-américaine à avoir remporté l’ Oscar de la meilleure actrice pour un second rôle.

” Autant en emporte le vent” est inspiré du roman de Margarett Mitchel écrit en 1936, il remporta le prix Pulitzer en 1937, le livre sera traduit en plus de 27 langues, succés phénoménal 30 millions d’exemplaires vendus

Revenons au film une jolie bluette de 243 minutes environ, l’héroïne est Scarlett O’Hara une jeune femme de la haute société sudiste l’action se déroule en 1861 en Géorgie, la Guerre de Sécession n’est pas loin. Hattie Mc Daniel y incarne  Mammy la gentille nounou .

Née, le 10 juin 1893 à Wichita, au Kansas Hattie McDaniel est la derniére d’une fratrie de treize enfants. Ses parents sont nés esclaves.La plupart des frères et soeurs McDaniel montent sur scène.

En tant que femme noire dans une Amérique conservatrice la discrimination raciale ne lui a pas été épargnèe.Cantonnée le plus souvent dans des rôles de servantes à la limite de la caricature, parfois son nom n’étant même pas cité au génerique des films. Elle peine à joindre les deux bouts domestiques à la ville, domestique à l écran, elle cumule les emplois et les rôles.

Lors de la remise de l’Oscar pour Autant en emporte le vent à Hollywood, elle n’est pas autorisée à assister à la premiére du film (comme tous les acteurs noirs de l’époque) Elle doit passer par l’entrée réservée aux gens de couleur et s’assoire au dernier rang loin de l’équipe du film.

 L’Oscar a été reçu de manière mitigée par la communauté afro -américaine toute en saluant cette victoire, certains jugent que le film fait l’apologie du système esclavagiste. Obtenir cet distinction montrait que seul ceux qui acceptaient les rôle de servantes, nourrices pouvaient avoir du succès à Hollywood .Cette image des femmes noires le plus souvent en surpoids maternelles, obéissantes qui aiment, nourrissent les enfants des blancs est courante dans la société américaine surtout dans le sud.

L’actrice se voit accusée de collaborer au maintien des stéréotypes racistes sur les noirs.

«Je préfère jouer une servante et gagner 700 dollars par semaine, qu’en être vraiment une et ne gagner que 7 dollars par semaine» avait-elle coutume de dire.

En 1942 elle achète une jolie maison à Hollywood dans le quartier de West Adam rebaptisé Sugar Hill à majorité blanche mais qui attire progressivement la bourgeoisie noire, malgré sa célébrité l’actrice subit le racisme des résidents blancs, elle est loin d’être la seule.

Une association de ce quartier porte plainte contre eux. L’association avance l’argument incroyable qu’en vendant des propriétés à des noirs, les propriétaires blancs avaient contrevenu à la ségrégation raciale dans le domaine de l’immobilier

L’affaire remonte jusqu’à la cour suprême de Californie. Les propriétaires noirs dont Hattie McDaniel, furent soutenus par les avocats de la « National Association for the Advancement of Colored People » En 1948, les défenseurs de l’actrice et de Sugar Hill remportèrent le procès.

La presse raciste réagit en publiant un article.En premiére page la maison de l’actrice et le titre ” Les nègres de Californie peuvent désormais habiter partout. Impensable de nos jours.

Le Petit Colonel  1935 ici avec l’enfant star Shirley Temple
Le Grand Mensonge 1941 avec l’immense Bette Davis

Hattie MC Daniel a deux étoiles sur Hollywood boulevard  une au 6933 pour ses contributions radiophoniques et l’autre au 1719 Vine Street pour avoir joué dans plus de 300 films avec les plus grandes vedettes de l’époque dont 74 rôles de domestique pourtant son nom n’apparait que dans 8o films.Elle avait de multiples talents écriture, chant, radio mais la couleur de sa peau fut un obstacle dans une Amérique conservatrice.

Décédee en 1952, Hattie a souhaité être enterrée au cimetière d’Hollywood. Son voeux n’a pas pu être respecté .Cimetière réservé aux blancs….

Depuis 1929, 2911 Oscars ont été distribués à des blancs contre 36 à des noirs à méditer…

La censure n’effacera pas l’histoire, une explication remettant le film et le livre dans son contexte ne serait-elle pas plus appropriée ?